Ny’alotha : la cité en Éveil

Le dernier tier et cinquième raid de World of Warcraft : Battle for Azeroth appelé Ny’alotha, la cité en éveil, introduit pas moins de 12 boss que nous allons vous présenter dans cet article. Ce raid se déroulera dans le mystérieux royaume de Nyalotha, la cité autrefois endormie et domaine de l’Empire Noir.

Je vous proposerais donc un article par Boss de raid en espérant tenir la cadence jusqu’à la sortie du raid ! Avant ça un petit listing des 12 bosses que nous allons devoir affronter dans ce raid !

  • Irion, l’empereur noir
  • maut
  • Le prophète Skitra
  • Sombre inquisitrice Xanesh
  • Conscience collective
  • Shad’har l’insatiable
  • Drest’agath
  • Il’gynoth, corruption ressuscitée
  • Vexiona
  • Ra Den le Spolié
  • Carapace de N’Zoth
  • N’zoth le Corrupteur

A voir ce que cela nous réserve mais on notera que certains bosses ne nous sont pas inconnu de part leur nom. Pour ma part, les deux derniers bosses m’ont fait plus que penser aux bosses du raid l’Âme des Dragons (Cataclysm) qui pour l’époque nous avaient offert des mécanismes plus que sympa, surtout concernant les deux derniers bosses qui incarnaient alors la chute d’Aile de Mort.

Je dirais que ce n’est pas une grande surprise puisque les dieux très anciens gravitaient autour de nous déjà à l’époque !

Ce que nous dis le lore : L’histoire de Ny’alotha :

Vous vous rappelez sans doute la boite à secret de Yogg-Saron qui nous parle pour la première fois du monde de Ny’alotha, et voilà ce qu’elle dit :

Dans le monde de Ny’alotha, il n’y a que le sommeil.
Dans la cité endormie de Ny’alotha n’errent que des choses démentes.
Ny’alotha est une cité de crimes anciens, horribles et innombrables.


Ces quelques mots n’avaient que vaguement retenti à votre esprit, néanmoins, cela ne laissait rien présager de bon !

Voilà ce que l’on apprend A Mists of Pandaria puis à Legion, quelques familiers des Dieux très anciens rappelaient la cité endormie à notre bon souvenir :
Vous reposerez dans Ny’alotha (Xal’atoh, reflet profané de Hurlesang).
N’Zoth… en route… pour Ny’alotha (Il’gynoth, lorsqu’il est tué).
Cette ville n’est rien à côté de la cité endormie… (Xal’atath, lame de l’Empire noir)
Ne vous laissez pas impressionner par ces grandes icônes des Titans. Ces temples pathétiques sont minuscules à côté des Tours du Sacrifice de Ny’alotha. (Xal’atath, lame de l’Empire noir)
Ny’alotha était alors pour la première fois associée à N’Zoth, et en tant que lieu où ses serviteurs – mais peut-être pas qu’eux – se retrouvaient après leur mort.

La dernière mention en date de ce « monde » mystérieux arriva avec le Palais Eternel d’Azshara à Battle for Azeroth. Nous y découvrions Za’qul, héraut de Ny’alotha, dont la rencontre donnait déjà un avant-goût de ce que pouvait être le royaume de peur et d’aliénation rêvé par N’Zoth. (Source Millenium)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest